Publié dans Hachette, Livres, Romans

La Ville sans Vent tome 1 [Éléonore Devillepoix]

couv29000115
Autrice : Éléonore Devillepoix
Editeur : Hachette Éditions
Nombre de volumes en France : 1 (En cours)
Date de parution : 3 Juin 2020
Nombre de pages : 442
Genres : Drame, Fantasy, Roman, Thriller

Résumé :
A dix-neuf ans, Lastyanax termine sa formation de mage et s’attend à devoir gravir un à un les échelons du pouvoir, quand le mystérieux meurtre de son mentor le propulse au plus haut niveau d’Hyperborée.
Son chemin, semé d’embûches politiques, va croiser celui d ‘Arka, une jeune guerrière à peine arrivée en ville et dotée d’un certain talent pour se sortir de situations périlleuses. Ça tombe bien, elle a tendance à les déclencher…
Lui recherche l’assassin de son maître, elle le père qu’elle n’a jamais connu. Lui a un avenir. Elle un passé.
Pour déjouer les complots qui menacent la ville sans vent, ils vont devoir s’apprivoiser.

Avis :
Avant de rentrer dans le vif, c’est une lecture que j’ai pu faire en partenariat avec la Masse Critique Babelio ainsi que les éditions Hachette.

C’est un titre qui me faisait de l’oeil avant sa sortie et que j’avais repéré, la couverture y joue beaucoup, elle est très jolie ! Mais je n’avais pas l’intention de le lire de suite (bien évidemment c’est une question de P.AL. >.>).
Mais j’ai bien fait de participer à cette masse critique et de le lire, j’ai beaucoup aimé cette lecture ainsi que tout l’univers !

L’univers de fantasy ici est assez classique dans son genre, puisque l’on retrouve une ville découpée en hauteur et par palier, les plus riches sont en haut au 7ème et les plus pauvres en bas au 1er. C’est un élément déjà vu et utilisé dans plusieurs univers, mais cela ne me dérange pas vraiment, puisque l’autrice y glisse tout de même des éléments originaux, comme le déplacement entre paliers à dos de tortues, qui, je pense en aura surpris plus d’un.
L’autrice met en place aussi une mythologie à elle, et elle utilise des morceaux de mythologies déjà existants comme les Amazones, et elle leur fait garder leur identité. Mais tous ces éléments mythologiques je vous laisse les découvrir.

Dans ce récit de fantasy très sympathique, on va suivre principalement deux personnages. D’un côté Lastyanax, un jeune homme qui vient de passer au statut de mage a terminé sa formation. Il vit au 7ème palier, et voit sa vie toute tracée, avec de très nombreuses portes s’ouvrir.
De l’autre, Arka, une jeune fille à dos de son cheval, qui veut rentrer dans la ville d’Hyperborée, pour développer ses pouvoirs de magie sans un sou en poche, et surtout retrouver son père.
Deux personnages qui sont totalement opposés, mais qui vont être amenés à se rencontrer et à travailler ensemble.
Ce sont deux personnages hyper attachants, bien que Lastyanax nous parait beaucoup plus froid et distant qu’Arka, mais je me suis tout de même attachée à lui. La relation qu’ils développent n’est pas du tout une relation amoureuse, mais plutôt fraternelle. Ils vont se chamailler, mais s’aider, et toujours présents pour l’autre pour l’aider et le soutenir. J’ai vraiment adoré tout ce développement sur ces deux personnages, pour lesquels on découvre aussi une partie de leur passé.
L’autrice dans son récit, ne nous partage pas que le point de vu de ces deux personnages. Parfois, elle glisse aussi le point de vu d’autres personnages pour avoir une autre vision, que ce personnage soit d’ailleurs dans le camp de nos protagonistes ou dans l’autre, mais ce ne sont pas non plus des passages envahissants et ne nuisent en rien à la lecture.

Pour l’histoire, elle s’articule avant tout autour d’Arka et la recherche de son père. Mais l’enquête la plus importante est celle du meurtre du maître de Lastyanax, qui celui-ci n’est pas vu comme un meurtre, mais plutôt comme un malheureux accident. Toute cette enquête va les mener dans des histoires compliquées.
Bien évidemment, ils ont chacun leurs occupations et ne peuvent pas se consacrer entièrement à l’enquête, Lastyanax qui doit prendre ses fonctions de nouveau ministre et s’imposer durant les conseils. Arka suit des cours liés à la magie, mais ma seule petite déception est le manque de développement de toutes ses activités, j’aurai vraiment aimé en suivre un peu plus, et pas seulement ses interactions avec ses autres camarades durant ses classes de magie.
L’autrice va aussi les utiliser pour amener de nombreux rebondissements, qui pour certains m’auront surpris, je ne m’attendais vraiment pas à ça, et d’autres un peu moins je les avais vus venir. Ce n’est pas gênant, puisque j’ai passé un très bon moment et j’ai beaucoup aimé suivre toute cette enquête et ce qui en découlait.
La fin m’a beaucoup plu et m’a mise les larmes aux yeux face à la réaction de Lastyanax, qui m’a beaucoup touché.

Je vous partage aussi l’avis de Les Voyages de Ly qui a beaucoup aimé aussi ce tome !

Note :

Un premier tome vraiment bon ! Avec des personnages que l’on apprécie de suivre et pour lesquels on s’attache rapidement. Un univers qui n’est pas entièrement original, mais qui en possèdent et qui est plutôt agréable à découvrir ! En tout cas, je suis vraiment curieuse de lire la suite, et j’ai hâte au vu des événements de la fin. Pour moi ce sera un 17/20 !

leaf

4 commentaires sur « La Ville sans Vent tome 1 [Éléonore Devillepoix] »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s